© Dr Bouacida Khaled - Chirurgie Orthopédique & Traumatologie - Chirurgie du Genou

Pôle Antibes Saint Jean

2160 Avenue Jean Michard Pellissier,

06600 Antibes

  • Instagram
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Google+ Social Icon

Technique de réparation méniscale utilisant le Fast-Fix®

Les Ménisques

 

Les lésions méniscales représentent une cause de consultation fréquente pour le chirurgien du genou. Les ménisques, considérés autrefois comme un vestige sans fonction, ont un rôle important dans la physiologie du genou, ils participent à la mobilité, à la stabilité et à la répartition et transmission des contraintes. Leur importance a été surtout révélé après voir constaté l’apparition plus fréquente d’arthrose du genou chez  les patients à qui ont subi une ablation complète du ménisque (méniscectomie totale), ce qui a amené les chirurgiens à être plus économique dans la réalisation de ce geste (méniscectomie partielle) et développer plus tard de la réparation méniscale à ciel ouvert puis sous arthroscopie.

 

L’avènement de l’arthroscopie et l’Imagerie par résonance magnétique (IRM) a amélioré la compréhension et le traitement des lésions : On sépare les lésions dites traumatiques qui surviennent après un accident et qui sont favorables à la réparation, des lésions dégénératives liées à l’usure normale ou prématuré (sport traumatisants, travail permanant genoux fléchis).

 

L’association à une rupture méniscale d’autres lésions traumatiques du genou (ligament croisé antérieur, ligament croisé postérieur) a une importance capitale pour la décision thérapeutique. Les résultats à long terme ont clairement démontré l’importance de la réparation du ménisque et des structures ligamentaires sur le devenir des surfaces articulaires.

 

Plusieurs facteurs rentrent en compte lorsqu’on se présente avec une lésion méniscale :

  • Le terrain : l’âge, tabagisme +++++, le sport pratiqué, la motivation

  • Le type de lésion : dégénérative ou traumatique

  • La localisation : périphérique ou le bord libre

  • Les lésions associées : rupture du ligament croisé antérieur +++

 

Il faut en effet réparer le ménisque le plus souvent possible en respectant les bonnes indications pour obtenir à long terme une fonction satisfaisante du genou, mais aussi savoir quand proposer une résection partielle ou tout simplement une abstention chirurgicale.

 

Chez l'enfant, il faut pousser très loin les indications de réparation. Le potentiel de cicatrisation élevé et les effets très péjoratifs d'une méniscectomie dans ce cas doivent inciter à être le plus conservateur possible, quitte à prendre parfois un risque d'échec conduisant à une méniscectomie secondaire.

 

 

 

 

 

 

Ménisctomie interne partielle